Prière sur le prophète Paix et Salut sur lui



Les mérites de la prière sur le Prophète

samedi 1er janvier 2005

Question

Je souhaiterais connaître les mérites de la prière sur le Prophète.

Réponse de Sheikh `Abd Al-Khâliq Hasan Ash-Sharîf

[1]
La prière sur le Prophète - paix et bénédictions sur lui - est très méritoire. Je mentionnerai à ce sujet quelques textes authentiques issus du Noble Coran et de la Tradition prophétique honorée.
  1. Lorsque le Serviteur prie sur le Prophète - paix et bénédictions sur lui -, il imite en cela le Seigneur Tout-Puissant - Exalté soit-Il - Qui prie également sur le Prophète - paix et bénédictions sur lui - [2], bien qu’il ne fasse pas de doute que les deux prières sont différentes ; car la prière émanant d’Allâh sur Son Messager - paix et bénédictions sur lui - tient lieu d’éloge et d’honneur, tandis que notre prière sur lui est une invocation où l’on implore Dieu - Exalté soit-Il - d’élever le rang de notre Prophète Muhammad - paix et bénédictions sur lui - et de l’honorer.
  2. Cela coïncide également avec le comportement des anges qui prient aussi sur le Messager de Dieu - paix et bénédictions sur lui [2].
  3. Cela revient à exécuter le commandement divin cité dans le Coran nous enjoignant de prier et de saluer le guide des pieux - paix et bénédictions sur lui [2].
  4. Quiconque prie une fois sur le Messager de Dieu - paix et bénédictions sur lui - recevra une rétribution grandiose, à savoir que Dieu - Exalté soit-Il - accorde en retour à ce Serviteur le décuple de la valeur de son acte, toutes proportions gardées, car la mention émanant de Dieu au sujet de Son Serviteur est bien plus grande que la mention faite par ce dernier au sujet du Prophète. À l’appui de ce point, on peut citer la parole du Messager de Dieu - paix et bénédictions sur lui : « Quiconque prie sur moi une fois, Dieu priera sur lui dix fois en retour. » [3] On rapporte même que `Abd Allâh Ibn `Amr Ibn Al-`Âs dit : « Quiconque prie sur le Prophète - paix et bénédictions sur lui - une fois, Dieu et Ses anges prieront sur lui soixante-dix fois en retour. » [4]
  5. Quiconque prie sur le Messager de Dieu - paix et bénédictions sur lui - une fois verra son rang élevé de dix échelons et sera absous de dix péchés, en vertu du hadîth : « Quiconque prie sur moi une fois, Dieu priera sur lui dix fois en retour, l’absoudra de dix péchés et élèvera son rang de dix échelons. » [5] Bienheureux est le musulman qui reçoit toute cette manne divine pour avoir prié sur le Messager de Dieu - paix et bénédictions sur lui -, chose facile et agréable à faire pour tous ceux qui aiment le Messager de Dieu.
  6. En plus des mérites susmentionnés, la prière sur le Messager de Dieu - paix et bénédictions sur lui - équivaut en mérite à l’affranchissement de dix esclaves. Bien que cela nous soit parvenu d’un hadîth faible, cela est confirmé par la narration authentique que nous tenons de la part de Abû Bakr - que Dieu l’agrée - qui dit : « La prière sur le Prophète - paix et bénédictions sur lui - surpasse en mérite l’affranchissement des esclaves. »
  7. La prière sur le Prophète - paix et bénédictions sur lui - a également le mérite d’ouvrir droit à son intercession, qu’elle soit formulée de manière indépendante ou accompagnée de l’imploration que lui soit accordé le rang de la wasîlah. At-Tabarânî rapporte selon une bonne chaîne de garants que le Messager de Dieu - paix et bénédictions sur lui - dit : « Quiconque dit “Seigneur, prie sur Muhammad et accorde lui la station rapprochée auprès de Toi le jour de la résurrection” aura mérité mon intercession. » Le Prophète - paix et bénédictions sur lui - dit aussi : « Lorsque vous entendez le muezzin, répétez ce qu’il dit, puis priez sur moi, car quiconque prie sur moi une fois, Dieu priera sur lui dix fois en retour. Demandez alors à Dieu de m’accorder la wasîlah, qui est un rang du Paradis auquel un seul Serviteur de Dieu accèdera et je voudrais que ce soit moi ; quiconque implorera Dieu de m’accorder la wasîlah aura mérité mon intercession. » Ainsi le croyant peut-il récolter les bienfaits de la prière sur le Prophète parmi lesquels l’absolution de ses péchés, et qui parmi nous ne pèche pas ?
  8. Dieu en a fait un moyen dont le Serviteur peut se servir pour se protéger contre les choses qui le préoccupent dans sa vie ici-bas et dans l’au-delà, comme le prouve le hadîth rapporté par Ubayy Ibn Ka`b - qu’Allâh l’agrée - : « Lorsque le quart de la nuit était passé, le Messager de Dieu - paix et bénédictions sur lui - se levait et disait : “Ô gens ! Mentionnez Dieu, mentionnez Dieu. Le clairon du jour dernier a retenti, et par deux fois. Voici venue la mort et ce qu’elle comporte.” Je dis alors : “Ô Messager d’Allâh, je multiplie les prières. Quelle part de ma prière dois-je te dédier ?” Il répondit : “À ta guise.” Je demandai : “Le quart ?” Il dit : “À ta guise. Si tu fais davantage, cela vaudra mieux pour toi.” Je demandai : “Les deux-tiers ?” Il dit : “À ta guise. Si tu fais davantage, cela vaudra mieux pour toi.” Je dis : “Je te dédie ma prière entièrement ?” Il répondit : “Alors, Dieu t’épargnera ce qui te préoccupe et pardonnera tes péchés.” » Dans une variante rapportée par At-Tabarânî selon une bonne chaîne de narrateurs : « Alors, Dieu t’épargnera ce qui te préoccupe dans ta vie ici-bas et dans l’au-delà ».
  9. La prière sur le Messager de Dieu - paix et bénédictions sur lui - permet au serviteur d’être proche de lui le jour de la résurrection en vertu du hadîth : « Les gens qui mériteront le plus ma proximité le jour de la résurrection sont ceux qui auront le plus prié sur moi. » [6] Bienheureux soient donc ceux qui jouissent de la proximité du Messager de Dieu - paix et bénédictions sur lui - le jour de la résurrection.
  10. Grâce à elle, le Messager de Dieu - paix et bénédictions sur lui -, après sa mort, retourne les salutations et les bénédictions à celui qui le salue et le bénit, et ce, en vertu du hadîth rapporté par Abû Hurayrah : « Nul ne me salue, sans que Dieu ne me restitue mon esprit afin que je réponde à ses salutations. » [7], sachant que les salutations ont le même statut que la prière.
  11. Les anges transmettent au Prophète - paix et bénédictions sur lui - nos prières sur lui, en vertu du hadîth : « Dieu possède des anges parcourant la terre et qui me transmettront les salutations de ma communauté. » [8]
  12. Grâce à elle, le serviteur pourra se redresser sur le sirât [9] après y avoir rampé, en vertu de la parole du Prophète - paix et bénédictions sur lui - : « Et je vis un homme de ma communauté tantôt rampant sur le sirât et tantôt s’y accrochant, puis vint (à son secours) sa prière sur moi et le redressa sur ses jambes et le sauva. » De même, la prière sur le Prophète - paix et bénédictions sur lui - calme la terreur qui fait trembler le serviteur alors qu’il marche sur le sirât, en vertu de la parole du Prophète - paix et bénédictions sur lui - : « Et je vis un homme de ma communauté tremblant comme une feuille sur le sirât, puis vint (à son secours) sa prière sur moi et calma ses tremblements. »
  13. La prière sur le Prophète - paix et bénédictions sur lui - a également le mérite de favoriser l’exaucement des prières lorsqu’elle est formulée en préambule. An-Nasâ’î rapporta à ce sujet que « le Messager de Dieu - paix et bénédictions sur lui - entendit un homme faire des invocations au cours de sa prière sans prendre le soin de glorifier Dieu, ni prier sur le Prophète - paix et bénédictions sur lui. Le Messager - paix et bénédictions sur lui - lui dit : “Tu t’es trop empressé, l’orant !” Puis, le Messager de Dieu - paix et bénédictions sur lui - leur enseigna comment s’y prendre. De même, le Messager de Dieu - paix et bénédictions sur lui - entendit un homme faire des invocations au cours de sa prière ; ce dernier glorifia Dieu, Le Loua et pria sur le Prophète - paix et bénédictions sur lui. Le Messager de Dieu - paix et bénédictions sur lui - dit alors : “Implore, tu seras exaucé, et demande, tu sera doté.” »
  14. Lorsque l’invocation débute et se termine par la prière sur le Prophète - paix et bénédictions sur lui - on peut espérer qu’elle soit plus susceptible d’être exaucée, étant comprise entre deux choses exaucées. La prière sur le Prophète - paix et bénédictions sur lui - fait que les anges prient sur son auteur en retour, en vertu du hadîth : « Les anges n’ont de cesse de prier sur celui qui prie sur moi aussi longtemps que durera sa prière sur moi. Libre au serviteur d’en user peu ou prou. » [10]
  15. La prière sur le Prophète - paix et bénédictions sur lui - est le moins qu’on puisse faire en guise de reconnaissance envers lui, et quoique nous fassions, nous lui serons toujours redevables. Quoiqu’il en soit Allâh - Exalté soit-Il - accepte que nous priions sur lui et le saluions.
  16. Elle cause l’augmentation de la foi.
  17. Elle parvient au Prophète - paix et bénédictions sur lui - qui nous a demandé de faire de notre mieux en matière d’invocation : « Priez sur moi et faîtes de votre mieux en matière d’invocation, et dîtes : “Ô Allâh, prie sur Mohammad et sur la famille de Mohammad” »
Ô frère musulman, voici ton Messager que Dieu a envoyé pour nous guider vers la manière de Lui obéir, pour nous montrer le chemin du Paradis, et nous indiquer le droit chemin. Voici ton bien-aimé, dont tu espères la compagnie au Paradis et l’intercession le jour du jugement. Il est le Loyal, Mohammad, le Bien-Aimé et l’Ami privilégié du Miséricordieux. Parmi les droits que ce Prophète - paix et bénédictions sur lui - a sur toi, il y a le fait de prier sur lui et tu connais maintenant les mérites de la prière sur notre bien-aimé, le Messager de Dieu - paix et bénédictions sur lui.
Puisses-tu y accourir. Puisses-tu faire à la prière sur lui une place dans ton cœur afin de t’en acquitter avec amour, avec langueur, par obéissance au Miséricordieux et en guise de reconnaissance envers le Prophète - paix et bénédictions sur lui.
Mon frère, si cette récompense grandiose te revient lorsque tu pries sur lui et le salue - paix et bénédictions sur lui -, alors qu’en serait-il si, en sus, tu étais un soldat dévoué de l’islam ? Qu’en serait-il, lorsque la foi se sera profondément enracinée dans ton cœur de sorte que tu accomplis les œuvres cultuelles comme elles nous sont parvenues de la part du Prophète - paix et bénédictions sur lui - sans innovation ni égarement ? Il ne fait point de doute que ta rétribution sera grandiose.
Et Dieu est le plus savant.

P.-S.

Traduit de l’arabe du site islamonline.net.

Notes

[1] Sheikh `Abd Al-Khâliq Hasan Ash-Sharîf est un prédicateur égyptien connu.
[2] Le Sheikh fait ici allusion au verset 56 de sourate Al-Ahzâb : « Certes, Allâh et Ses Anges prient sur le Prophète ; ô vous qui croyez priez sur lui et adressez-lui vos salutations. »
[3] Rapporté par Muslim et d’autres narrateurs.
[4] Rapporté par Ahmad selon une bonne chaîne de narrateurs.
[5] Hadîth authentique.
[6] Rapporté par At-Tirmidhî qui le jugea bon et déclaré authentique par Al-Albânî.
[7] Rapporté par Abû Dâwûd selon une bonne chaîne de narrateurs.
[8] Hadîth authentique.
[9] Le sirât désigne un chemin fin comme un cheveu, tendu au-dessus de l’Enfer que les hommes auront à traverser le jour de la résurrection avec plus ou moins de bonheur, chacun selon son mérite. Les pieux le traverseront comme l’éclair, et les mécréants seront précipités en Enfer. NdT.
[10] Hadîth authentique.

source:islamophile.org

Commentaires

Articles les plus consultés